Pour toi ma fille - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

29 octobre 2007

Pour toi ma fille

jetapporteMassarJuste semer quelques graines
puis les abandonner à la patience
Surtout surtout ne rien précipiter
Tirer sur la pousse fragile la déchire
irrémédiablement

Il n'y a pas de certitudes
rien que de fragiles espérances

Va ton chemin ma fille...
quelque part, je ne sais où
je ne sais comment
une aube se prépare

et tes larmes et les miennes
deviendront de petits éclats de perles

Je t'aime


Eric Massar


Commentaires

    comme ça me parle ces petites phrases joliment tourné

    Posté par Bérangère, 29 octobre 2007 à 00:24
  • beaujour Coum.

    comment fait-on pour traiter les memes sujets à qq jours d'interval ?
    comment se fait-il ?
    les rencontres,
    les heureux hasards ?

    comme j'aurais aimé 1jour
    lire ce message.
    les mots sont doux.
    tout n'est que tendresse.

    en 14 lignes
    tu as dit
    tout ce que j'ai mis
    sur des tonnes de pages.
    c'est là
    ton savoir faire
    et moi l'élève qui regarde
    et apprend.

    merci COUM. pour ce beau texte qui me parle au plus secret de mon ame.
    Un amour si bien illustré.
    bisou et à+ rsylvie

    Posté par rsylvie, 29 octobre 2007 à 09:27
  • Belle déclaration d'amour...

    Posté par heure-bleue, 29 octobre 2007 à 09:53
  • C'est beau...

    Posté par BelleSahi, 29 octobre 2007 à 10:16
  • Oui c'est beau, puisque vous le dites
    oui c'est une déclaration d'amour d'une mère à sa fille
    Mais elle est douloureuse
    et j'aurais parfois bien besoin d'être cajolée à mon tour par une mère aimante...
    c'est comment dites-moi quand on peut se blottir dans les bras de sa mère?
    Dites moi,j'ai besoin de petites paroles inutiles

    Posté par Coumarine, 29 octobre 2007 à 10:23
  • je ne peux te dire ce que c'est que de se blottir dans les bras d'une mère, je ne connais que mes bras réconfortant ma fille, mais combien j'aspirerais aussi à être cette petite fille qui peut être aimée...
    ton texte est magnifique

    Posté par chrysalide, 29 octobre 2007 à 10:33
  • Chère Coumarine,
    Je sens que toutes mes paroles seraient inutiles alors je te serre très fort dans mes bras.
    Un gros bisou

    Posté par dan, 29 octobre 2007 à 10:39
  • Ah, ce besoin d'amour, ce besoin de tendresse
    De partage de mots, de regards, de caresses
    Auquel nous aspirons, transis, jusqu'à l'ivresse...

    (A l'instant, je te lis, alors que j'écoute Annie Lennox, «Songs of mass destruction», elle parle un peu de ça, aussi...)

    Posté par Vertumne, 29 octobre 2007 à 10:41
  • A vous trois

    les derniers commentateurs...
    Je me demande en me relisant, et en vous lisant si ce blog ne fait pas pour moi officie de mère de substitution...en venant y chercher (demander aujourd'hui!) des caresses qui m'aideraient à vivre...
    Oups, faut que je creuse le sujet!!!
    (merci en tout cas)

    Posté par Coumarine, 29 octobre 2007 à 10:45
  • Beau, tout simplement, beau et émouvant!

    Posté par cassy, 29 octobre 2007 à 11:11
  • coucou COUM.

    besoin de réconfort, d'une épaule ?
    j'ai bien ma p'tite idée sur la question.. mais ça va pas être .. enfin c'est du MoA.
    alors voilà,
    ...tu fermes les yeux (fais gaffe je surveille)
    donc, tu fermes les yeux.
    au fait, t'es bien installée j'espère ? (parc'que ça peut être long)
    ...confortablement installée,
    tu laisses tes paupières se poser délicatement l'une sur l'autre
    "les p'tites ficelles" qui te servent de protection vont tout doucement se joindre les unes aux autres...
    tu sens déjà la douceur de l'enlacement, comme une étreinte, fragile,
    les cils sont venus te prendre dans leurs bras.
    tu es comme transportée, sur un nuage de tendresse, au sein duquel
    tu te blotties, confiante, protégée, cajolée.
    reste tout le temps, qu'il te faudra... mère douceur veille sur toi.

    amitiés rsylvie

    Posté par rsylvie, 29 octobre 2007 à 11:38
  • Elle a assuré comme une bête

    Coum, je peux te dire que ta fille, celle que tu encourages si bien, a assuré comme une bête ce matin.
    Précisément dans le domaine où d'aucun la critique par ailleurs.

    Fred.

    Posté par fred lambin, 29 octobre 2007 à 11:40
  • Une petite pensée pour la famille. Courage! Où qu'il en faille o

    Posté par Pivoine, 29 octobre 2007 à 11:43
  • Tu es bien triste on dirait...

    Posté par mab, 29 octobre 2007 à 11:50
  • Tu veux un calin Coumarine?
    Moi je t'en fais un énorme!

    Mais... ce que tu dis... c'est certainement vrai...

    Le blog pour remplacer les calins...

    J'suis comme toi... mais CHUUUUT !

    Posté par val, 29 octobre 2007 à 12:00
  • De jolis mots pour dire "je t'aime" !

    Posté par brig, 29 octobre 2007 à 12:45
  • C'est très beau, Coum, très vrai, très humain...Je t'embrasse,

    Posté par Lorraine, 29 octobre 2007 à 12:46
  • Tout cet amour.....
    On se tient fort la main.

    Posté par kloelle, 29 octobre 2007 à 12:53
  • Un gros bisou qui claque sur ta joue ..

    Posté par Miss Line, 29 octobre 2007 à 13:03
  • Cherche une épaule amie, j'en connais une pas très loin de chez toi.

    Posté par Bernard/Asterie, 29 octobre 2007 à 14:08
  • Cassy > merci
    Sylvie > tu es une "bonne personne", merci
    Fred > si tu savais comme ce que tu me dis me fait plaisir...merci à toi de lui donner l'occasion de croire en elle...
    Pivoine > on a toujours eu du courage, qu'est-ce que tu crois!!! )
    mab > oui je suis triste et inquiète...
    val > je crois qu'on est nombreux dans ce cas... chuuuuut
    brig > merci
    lorraine > je t'embrasse aussi
    kloelle...se tenir la main...c'est bon ça...
    Mss Line...pour toi aussi un gros baiser qui claque...tu en as besoin aussi
    Bernard...je m'en souviendrai...

    A tous MERCI

    Posté par Coumarine, 29 octobre 2007 à 15:23
  • Merci

    Ici, la fille en question... Merci la Mujer pour ce texte. Dur dur en effet de trouver ma voie, ma voix et pourtant tellement de possibilités en moi. Depuis tant d'années déjà je cherche, inlassablement. La patience oui, mais y'a un moment où ça devient long de ne rien voir arriver. Mon nom de famille me le dit pourtant: "Prend ton temps" ma Belle...

    Posté par La fille en ?, 29 octobre 2007 à 15:30
  • Cajolée par une fille aimante

    C'est comment quand on peut se blottir dans les bras de sa maman?
    C'est doux, c'est plein d'amour, de réconfort, de confiance où l'on peut tout dire...C'est une sécurité de base sur laquelle on peut se construire, une certitude, un amour sans condition toujours aussi fort...
    Tes mots m'ont émue
    une autre de tes filles

    Posté par Ciane, 29 octobre 2007 à 15:45
  • De tout coeur avec la mère et la (les et le) fille.
    Ce que j'admire ici c'est le dialogue entre la mère et la ( les et le )fille et quand la fille se nomme elle même "ma Belle" alors je suis vraiment confiante quant à l'avenir.
    Pas de panique Coumarine , on est là nous aussi.

    Posté par Charlotte, 29 octobre 2007 à 16:00
  • et coum.
    t'as fait un pacte avec un vendeur de kleenex ?
    c'est vrai qu'c'est beau l'AMOUR

    Posté par rsylvie, 29 octobre 2007 à 16:52
  • Ma fille en ?...et ma fille Ciane...et mon fils fred
    c'est super que vous soyez venus tous les trois
    j'ai de la chance de vous avoir comme enfants, je n'en aurais pas voulu d'autres )
    Ciane...j'ai essayé d'être une mère aimante sans trop avoir appris...et toi à ton tour tu es une mère aimante...
    Je vous embrasse tous les trois très fort, ainsi que les deux autres qui ne viennent pas d'habitude sur le blog
    merci de consacrer du temps à la fille en ? ce soir...c'est bon de vous savoir ensemble à réfléchir au meilleur et que la fille en ? pourra vous parler à coeur ouvert...sans la présence toujours de papamaman..

    Posté par Coumarine, 29 octobre 2007 à 17:13
  • Charlotte...OUI elle est BELLE à tous points de vue
    (comme ma Ciane d'ailleurs ...)
    mais elle en doute...

    rsylvie...j'ai depuis ce matin la gorge serrée d'émotion, oui c'est beau l'amour, difficile parfois d'aimer de manière JUSTE, mais beau

    Posté par Coumarine, 29 octobre 2007 à 17:16
  • C'est un sujet sur lequel je ne m'étendrai pas...
    D'abord, je ne suis pas une mère et sans doute trop pudique...parait que c'est une maladie d'homme ?
    Belle démonstration de ta part...

    Posté par Maky, 29 octobre 2007 à 17:53
  • Maky....heureuse de ta visite
    de la visite d'un homme qui me met un mot gentil

    Posté par Coumarine, 29 octobre 2007 à 19:31
  • C'est très beau...

    ...Coumarine, un beau poème, et derrière on sent le grand amour d'une maman pour son enfant, même si tu en as, toi enfant, peut-être manqué. Je me retrouve un peu dans ces mots juxtaposés, je pense à mes pioux-pioux en vacances chez les grands-parents, et puis nos enfants sont toujours beaux, lol. L'amour quand il est sincère n'a pas besoin d'être parfait... Tout simplement aimer... on ne sait pas d'où ça vient, où ça va, mais l'amour est quelque chose de magique et de merveilleux dont personne ne devrait manquer, hélas... je donnerai ton texte Coum à ma fille une jour!!! Merci

    Posté par Magel, 29 octobre 2007 à 20:27
  • Magel, comme tu dis vrai...nos enfants sont toujours beaux...
    merci pour ton passage et tes mots

    Posté par Coumarine, 29 octobre 2007 à 22:33
  • Le rêve de toutes les mères est d'emmener ses enfants à travers le temps sans blessures, sans doutes, sans épreuves et sans larmes...
    Et pourtant la vie les happe et les malmène sans qu'on puisse rien faire d'autre que d'être là. Cela nous semble souvent dérisoire et l'impuissance cruelle.
    Et pourtant, être là quand soi-même on a eu personne est un défi et une force incroyable.
    Je t'embrasse Coum...

    Posté par Aédia, 30 octobre 2007 à 02:15
  • beaujour COUM.

    alors, en forme ce matin ?
    Je t'envoie un peu de notre parfum

    chez nous l'horizon était couleur sépia...
    quelques broderies nuageuses dans le ciel,
    maisonnée au joli feu de cheminée,
    que la campagne est belle.
    sentiment du devoir accompli.
    p'tits loups encore au chaud.
    amour donné,
    amour à donner.

    bonne journée
    affectueusement.
    rsylvie...
    pst : je crois avoir trouvé TA solution pour "être cajolée à ton tour" !!!
    bisous à+

    Posté par rsylvie, 30 octobre 2007 à 09:23
  • Aedia...juste merci

    rsylvie...je suis curieuse ah ça! je suis TRES curieuse

    Posté par Coumarine, 30 octobre 2007 à 09:39
  • Plein de bisous madame ma coumarine.

    Posté par claire, 30 octobre 2007 à 10:34
  • Je sais pas Coumarine quand on peut se blottir dans les bras de sa mère comment a fait... mais je sais que ta fille a bien de la chance d'avoir une maman comme toi, qui sait rester elle-même, c'est-à-dire connecter avec ses peurs et sa peine, tout en restant aimante et présente et confiante...

    Posté par Le Chat, 30 octobre 2007 à 18:39
  • Ah ces mots comme ils sont émouvants ...

    Quand on n'a pas eu la tendresse d'une mère.. on devient une mère aimante (souvent)

    Pour ma part, j'aime serrer ma fille dans mes bras et je trouve enfin les bras enlacés que j'aurais voulu petite

    Et puis on voudrait tellemnet que nos maux le soient évités à nos enfants... mais cela c'est une autre histoire.

    Merci d'avoir su écrire cet amour. Je t'embrasse

    Posté par ilescook, 30 octobre 2007 à 19:15
  • Arrachement ...

    Posté par Tietie007, 30 octobre 2007 à 21:43
  • En passant

    Je ne peux m'empêcher de commenter ce billet intime! La communauté des mères se serre les coudes! quelle belle preuve d'amour tu donnes à ta fille, preuve souvent nécessaire car les enfants doutent d'eux même et de leur capacité à être "aimable". Voilà pourquoi le leur dire et redire ne peut que leur faire du bien ...et à nous aussi.

    Posté par fabeli, 30 octobre 2007 à 22:21
  • Claire > bisous pour toi aussi (et merci)

    le chat > j'essaie oui, j'essaie...d'être aimante

    ilescook > finalement à vous lire tous je crois que nous sommes nombreux (ses) à avoir manqué d'une mère aimante...(moi aussi j'adore serrer mes enfants contre moi, et ils se laissent faire...)

    Oui Titie, arrachement, comme tu dis

    en passant Fabeli, tu dis des mots justes et qui touchent...merci

    Posté par Coumarine, 30 octobre 2007 à 23:48
  • Un poème, un écho en moi....
    Les espérances sont fragiles, mais il faut qu'elles existent...
    Bises Coum

    Posté par tilu, 31 octobre 2007 à 11:12
  • bonjour COUM.

    une petite visite dans le 61 ?
    tu comprendras....
    facteur
    parti.

    tendresse.
    à+ rsylvie

    Posté par rsylvie, 31 octobre 2007 à 11:31
  • tilu..merci
    bises aussi

    sylvie...je suis allée lire
    je devine
    et j'ai les yeux pleins de larmes
    ça alors...!

    Posté par Coumarine, 31 octobre 2007 à 12:09
  • Alors là, moi, je vais faire de beaux rêves...
    A la ferveur !
    Bonne nuit, ma Reine...

    Posté par D&D, 05 novembre 2007 à 02:38
  • D&D >merci d'être passé...

    Posté par Coumarine, 05 novembre 2007 à 14:20

Poster un commentaire