mars 2007 : Tous les messages - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

31 mars 2007

Dis-moi quelque chose

Je connais des voix qui sont pleines, ou qui me remplissent de leur vibration, qui me nourrissent, qui m'enrichissent...je connais des voix qui m'envahissent comme une musique bienfaisante, qui chantent et vibrent en ondes de fougue et de vie... Je connais des voix qui sont vides, ou qui me vident de ma substance...je connais des voix monocordes qui ont oublié comment c'était de grimper vers l'enthousiasme, qui sont rentrées dans le rang de la médiocrité, de la grisaille... des voix mortes. J'aime les voix de ceux que... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:29 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

30 mars 2007

Excuse-moi de te demander pardon!

Excuse-moi...je te présente mes excuses...mille excuses...scuse me...je m'excuse... Ces petits mots qui font partie du code de bonne conduite de la société, ne portent finalement pas à conséquence. Ce ne sont que des mots, utiles et nécessaires certes, mais qui n'engagent ni celui qui les prononce, ni celui qui les reçoit: d'ailleurs ce dernier s'empresse de répondre: de rien...c'est oublié...pas de souci...et autres formules du même genre. Formules passe partout lancées machinalement. Pour moi tant qu'on est dans les excuses,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:45 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
29 mars 2007

La solitude existentielle

Deux commentaires sur ma note précédente me posent fameusement question...il s'agit de celui de Sabine puis de Pierre qui en fait écho Alors je me la pose cette question: Trop de dialogue finit-il par tuer le dialogue? Trop d'échanges "profonds" nuisent-ils à une relation simple et fluide? Est-ce utile d'être sans cesse dans l'approfondissement du pourquoi et du comment? Et de le partager systématiquement à l'autre? Risquant ainsi de le blesser ou -pire- de le lasser? Et d'alourdir fameusement une relation qui doit à... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:14 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
28 mars 2007

Papoter, parler, écrire, dialoguer

En guise de réponse aux commentaires si riches que j'ai reçus sur ma note de hier, et en guise de commentaire aussi à la note que Alainx a écrite hier à ce sujet, voici quelques réflexions supplémentaires... Dans une conversation habituelle, il est rare qu'on dise de soi des choses vraiment importantes, qui conduisent à un échange en profondeur. On est arrêté par la timidité, la peur du jugement, le manque d'écoute véritable de l'autre, les distractions ambiantes et sans doute bien d'autres facteurs. Il n'est pas souhaitable... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:05 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
27 mars 2007

Le virtuel, le réel et le dialogue

J'ai fait ces jours-ci une expérience qui me fait réfléchir... J'ai échangé par mail plusieurs fois durant le WE avec une personne que je rencontre régulièrement en live. Au fil de nos échanges, cette personne m'a donné l'adresse de son blog. Je suis donc aussi allée la lire et d'un seul coup, j'ai appris d'elle bien plus de choses que ce que je savais  de par  nos contacts en réel, qui étaient restés plutôt fonctionnels (et donc superficiels au niveau de la connaissance des personnes) Je veux dire que ce sont nos... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 00:03 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
25 mars 2007

L'ombre qui avait des rêves de liberté

Incroyable, inconcevable  j'ai perdu mon ombre!Je l'ai conçue, je l'avoue un soir de pure folie: j'avais besoin d'un double d'une copie conforme d'un duplicataplus vrai que nature.J'ai donc repris à la hâtedéjà froissé dans la corbeillemon brouillon inachevé.Je l'ai réhabilitédéplissé avec grand soinl'ai posé dans un cadrecerclé d'orsur le piano du salon.Et quand je claque des doigtsl'ombre sourit gentiment, polimentc'est magique!Mais voilà que mon ombre a disparu de son cadre.Le brouillon s'est-il payéun rêve de liberté?Le... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:32 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

23 mars 2007

Les petits sont les plus grands

Lundi soir prochain, s'achève le cycle des ateliers d'écriture que j'anime sur le site universitaire de l'UCL (Bruxelles) Six jeunes participants, deux garçons et quatre filles s'arrachent de leurs activités, juste pour le plaisir d'écrire deux heures  ensemble le lundi soir. Ils sont motivés, ils en veulent, ils m'ont d'ailleurs demandé de continuer durant le second quadrimestre, alors que normalement c'était fini! J'ai commencé avec eux en octobre 2006.  Ils étaient plein de bonne volonté certes, mais ils écrivaient... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 20:27 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
21 mars 2007

Se trouver...ou se perdre?

Je suis plongée à fond dans un travail de création littéraire. Qui me prend du temps, de l'énergie, du sommeil, qui me plonge dans les doutes et les questionnements (ange gardien, où es-tu?) Ecrire est un douloureux processus. Ecrire ne tombe pas du ciel. Ecrire (et de préférence bien!) ce n'est pas un cadeau des fées, reçu comme ça POF à la naissance, coincé par hasard dans le placenta. Faut faire des gammes tous les jours, ce que le commun des mortels (enfin ceux qui font autre chose qu'écrire) ne soupçonne même pas. On croit que... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 14:47 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
19 mars 2007

A défaut de Dieu, il y a mon ange gardien

Je vais vous dire... Mais je vous avertis, c'est bizarre quand même... Hier j'ai donné un titre à un texte que je suis en train d'écrire...(oui, j'écris pas mal en dehors de ce blog hein...) Ce titre est tout-à-fait banal, sans réelle importance, un titre passe partout, un titre parce qu'il faut bien, en tous cas j'y ai réfléchi machinalement...Et voilà! il est là, écrit noir sur blanc, et j'en suis contente, sans plus...devoir accompli, j'ai écrit ma part de ce jour, on peut passer à autre chose... Et on passe à autre... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 19:39 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
18 mars 2007

Je n'ai pas eu le coeur de le tuer...

Dieu... Autrefois il se blottissait bien au chaud dans mes certitudes tranquilles, je le transportais partout avec moi, dans une petite boite au fond de mon cœur, il accompagnait mes  promenades sages, au gré de mes pas de bonne fille obéissante aux paroles de notre mère la Sainte Eglise. Puis mes marches sont devenues audacieuses, m’ont entraînée au gré de vents inconnus dans des sentiers aventureux, ont quitté le droit chemin, se sont faites danses rebelles, un peu folles, un peu désordonnées. Mes... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:05 - - Commentaires [27] - Permalien [#]