L comme...Lettres rouges sur fond noir - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

21 avril 2006

L comme...Lettres rouges sur fond noir

C'est le titre d'une de mes nouvelles

J'ai appris la semaine dernière qu'elle avait gagné un prix

Prix que je dois aller chercher dimanche prochain (j'ignore encore lequel...prix du jury ou prix du public m'a-t-on dit au téléphone..)

Il s'agit d'un concours belge. Le prix attribué aux "étrangers" (oui, curieusement ce concours fait la différence entre les Belges et les Français et autres francophones), eh bien, c'est un internaute français que j'avais mis sur la route de ce concours qui l'a remporté...j'en suis heureuse, j'aime beaucoup sa nouvelle. Nous quitterons le monde virtuel ce dimanche puisqu'il viendra lui aussi à la proclamation.

Quant à moi, j'espère être suffisamment en forme pour m'y rendre...Cela devrait aller, je crois

On lira des extraits des nouvelles lauréates, et je sais pour l'avoir déjà vécu, que c'est un moment étrange, à la fois fascinant et dérangeant

Les mots qu'on a écrits se trouvent soudain comme propulsés en dehors de soi, prononcés par une voix qui n'est pas la sienne, sur un ton qui n'est pas le sien...parfois même c'est comme si on découvrait quelque chose de plus qu'on ignorait avoir mis avec cette intensité-là dans son texte, comme un prolongement, une mise en relief que le lecteur  ou le comédien est merveilleusement en mesure de révéler...c'est alors magique et très gratifiant

Parfois au contraire, on ne s'y retrouve pas du tout dans la façon dont le texte est lu...il se trouve comme tout racorni, tout désséché, tout squelettique ou alors, ce qui est pire, détourné de son sens ...et cela c'est très décevant...

Je suis contente de ma nouvelle, je le dis moi-même, oui, je la trouve réussie, elle a toute une amosphère. Elle part d'un fait divers...(je devrais m'interroger sur le point de savoir pourquoi  en général j'écris aussi sombre ou tragique...)

Je la mettrai dans le blog Essais de Paroles où j'ai déjà mis une autre de mes nouvelles, publiée dans un collectif de nouvelles sélectionnées autour du thème "Parfums" (elle s'appelle "Cuisine intérieure")

De la lecture pour ceux qui aiment lire...des nouvelles qui devraient vous plaire (peut-être...), dans lesquelles je m'amuse à expérimenter des écritures chaque fois différentes

Dans "Cuisine intérieure", j'avais entremêlé la narration plus ou moins objective (nommant le personnage principal "Elle") avec un dialogue intérieur aussi brouillon que les pensées qui agitent ce personnage principal (pas ou peu de ponctuation, et le personnage parle alors en "je"

Dans "Lettres rouges sur fond noir", j'ai imaginé une écriture très "parlée", avec donc des structures de phrases qui s'apparentent au langage parlé

Cela donne une écriture nerveuse, parfois saccadée, donc certainement pas ample ni classique. C'est un peu (beaucoup même) la mode actuellement de l'écriture qu'on dit "moderne"...cela m'a amusé de m'y coltiner, de voir ce que cela donne. Et bien sûr, on aime ou on aime pas ce genre...Ici, le jury a aimé, et j'en suis heureuse et récompensée. Voilà!


Commentaires

    Je suis très heureuse pour toi...
    Partager officiellement avec d'autres, leur donner le goût des mots, l'envie, peut-être, de s'y mettre aussi.
    Je vais la lire dans "Essais de Paroles".
    FELICITATIONS !!!!!

    Posté par nicky49, 21 avril 2006 à 10:07
  • A te lire ici je sais que c'est une récompense qui n'est pas usurpée.
    Dommage l'idée qui vient à voir ton dernier paragraphe de ce dire qu'il faille faire genre "écriture moderne" et parlée pour que ça passe.
    J'ai toujours eu l'impression que le style ne devait pas suivre une mode mais s'adapter à ce qu'il décrit, au moins en rythme, par exemple saccadé pour une bagarre et ample et lent pour un passage contemplatif (tu vas me dire qu'on n'en écrit plus guère) ou du moins d'introspection. Je ne suis sans doute pas très en accord avec l'air du temps (?).

    Je te souhaite de tout coeur d'être en forme pour ce moment rare.

    Posté par gilda, 21 avril 2006 à 15:21
  • Gilda, merci pour ton avis
    Tu as raison écrire dans l'air du temps, c'est sacrifier à une mode
    Je ne fais pas cela
    J'adapte le style de mes écrits au sujet que je traite...et puis j'aime relever des défis, c'est dans mon caractère

    Posté par coumarine, 21 avril 2006 à 17:13
  • Félicitations

    Félicitations Coumarine, cette récompense vient naturellement honorer, votre travail, ce plaisir que l'on ressent en lisant vos articles. Cette récompense ne sera certainement pas la dernière et elles seront toutes méritées. Respectueusement, xuan-lay

    Posté par xuan-lay, 21 avril 2006 à 21:20
  • Bravo coumarine, contente pour toi. Je comprends que ça fasse bizarre un texte lu par un autre. Ma fille a gagné il y a 2 ans un prix. Sa nouvelle n'a pas été lue à haute voix mais publiée avec celles de tous les autres gagnants et voir un texte signé sur un "vrai" livre, c'est incroyable, pour la fille, et pour la mère ;o)

    Posté par cassymary, 21 avril 2006 à 21:57
  • Félicitations, Coumarine !

    Et je suis soulagée de constater que tu vas un peu mieux. Ménage-toi quand même !

    Quant à la lecture, il est effectivement très dérangeant d'entendre son texte lu (autrement) par un autre. Il nous échappe. Pour moi, le plus difficile (la seule fois où c'est arrivé, en fait!) a été d'entendre mon texte intime proclamé devant des inconnus. Je me suis sentie mise à nu. Pourtant, ce n'était pas mon histoire, le narrateur était très différent de moi mais... j'y avais mis une part personnelle et j'imaginais que tout le monde savait laquelle...

    Je t'embrasse et te félicite à nouveau. A quand la mise en ligne dans Essais de paroles ?

    Posté par telle, 21 avril 2006 à 22:16
  • Tout d'abord félicitations.
    Je viens de grenouiller un peu sur "Essais de paroles" et j'ai beaucoup aimé tout ce que j'y ai trouvé. Je souhaiterais m'essayer à la nouvelle...quelques tentatives déja... mais j'ai du mal à me plier à l'exercice de style quand je me l'impose ex abrupto.Il faudrait que ma nouvelle puisse sortir "d'un coup", presque par inadvertance ou bien vraiment sous le coup d'une inspiration soudaine et productive...
    J'aime bien "Une histoire de lune" !

    Posté par Corto, 22 avril 2006 à 00:41

Poster un commentaire