Il faudra bien une heure de plus - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

25 mars 2006

Il faudra bien une heure de plus

Les petites hormones circulent comme ça dans les chemins égarés du parc tout proche

Et ça gazouille, ça virevolte avec de petits bouts de branches dans les becs impatients, ça sautille de ci de là, ça se dispute même parfois, ça fait l'amour sans fausse honte au vu et au su de tout le monde...

Tandis qu'ailleurs, ça frémit aux pointes fragiles des branches, on entendrait si on se taisait le bruit que font les petites pousses entêtées pour se gonfler de vert et d'impatience. Je les observe incognito au travers de la vitre de mon velux. Chuuuut, pas déranger, j'assiste à une naissance

C'est tout un monde qui bouge, frémit, circule, gravite, se glisse dans le printemps

C'est le moment d'avancer sa montre

Il faudra bien une heure de plus pour respirer davantage le soleil

les_arbres_duvelux_002

ajout à 14h54

Cela fait peut-être gnangnan, ou nunuche cette entrée par rapport à d'autres entrées musclées qui parlent de la situation préoccupante en France...

Tant pis...j'assume


Commentaires

    Mais oui, ne pas avoir "honte" d'oublier les petites et grandes vicissitudes de la vie du Monde, et se laisser aller à recueillir tous ces petits signes infimes du printemps naissants.

    Posté par Annick, 07 juillet 2008 à 19:56
  • Non coum rien de gnangnan, que ce soit un chant révolutionnaire, ou un ciel bleu et des petits oiseaux, c'est la sève de la vie qui monte en nous.

    Posté par Ségolène, 25 mars 2006 à 16:55
  • sur ton intutilé de blog je ne lis nulle part informations ou journal du 20 heures...donc ouf..on peut y trouver un brin d'air frais..

    Posté par arcadia, 25 mars 2006 à 18:43
  • Mais non bien sûr c'est pas gnangnan.
    Heureusement qu'il y a la poussée des sèves!
    Et justement sur Paris elle se font un peu attendre: temps sinistre encore toute cette journée
    Aler je vais vite règler ma montre avant de me coucher, peut-être que ça fera venir le printemps

    Posté par valclair, 25 mars 2006 à 22:58
  • Elle est là, la vraie vie, dans ce monde qui existe sans nous. Nous, nous ne sommes que des poussières, occupés à couper en quatre la moindre chose à portée de main...

    Posté par l'homme, 26 mars 2006 à 09:15
  • désolée, mais...

    ... à te lire, me revient en mémoire quelques vers de Pierre Perret...

    "c'est l'printemps...
    deux escargots dans l'herbe tendre,
    qui copulaient depuis septembre,
    viennent de prendre leur pied brutalement!"

    pati, sourire franc ce matin ! merci, coum...

    Posté par pati, 27 mars 2006 à 08:45
  • J'aime bien le printemps et les escargots )

    Posté par Asterie, 28 mars 2006 à 08:56

Poster un commentaire