Comment se fausser compagnie... - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

26 octobre 2005

Comment se fausser compagnie...

Pouvoir un instant ME fausser compagnie...

A chaque instant, je suis pour moi-même une compagne obligatoire...et pas toujours de compagnie agréable

Ceux qui m'entourent...sont là, et puis plus là. Parfois cela me chagrine, parfois cela me soulage...

Moi je suis toujours avec moi, la nuit, le jour. Je me regarde dans un miroir et je me dis: ah oui! c'est toi...c'était toi hier, ce sera toi demain, avec le même visage, les mêmes émotions qui se sont imprimées, c'est bien toi, pas moyen de te fausser compagnie, ne fut-ce qu'un moment... Le miroir est ironique et sans pitié, souvent sans amour, impitoyable ou cruel...Parfois c'est lassant d'être toujours avec moi, qui tourne en rond dans les mêmes problèmes depuis le début

L'écriture est pour moi un moyen de fausser compagnie à cette "emmerdeuse" qui ne me quitte guère. Mon "MOI" s'y perd...Mon "JE" s'y trouve, un JE dont je ne soupçonnais pas l'existence, qui peut m'effrayer par sa fougue ou sa violence, par ses aspects fameusement rebelles...un JE vivant et qui finalement me plaît


Commentaires

    ........

    tu sais j'ai moi aussi souvent pensé etre une personne sans interet en me regardant...mais c'est quand j'ai vu le regard des autres sur moi que je me suis dit que j'en avais et par regard je veux dire celui de la pensée et du coeur.
    j'ai créé un forum pour pouvoir moi aussi écrire (souvent au second degré)et repousser la solitude.j'y parle avec des gens formidables.voilou c'est pour te dire comme je te comprend

    Posté par Yria, 26 octobre 2005 à 17:46
  • Coum, tes mots font écho... JE est libre de voler dans ELLE ou IL ou MOI, grâce à la magie des mots.

    Posté par Mouette, 26 octobre 2005 à 18:00
  • Mamma mia!!!
    Je n'ai pas le temps ma belle de participer à un forum
    Et puis où as-tu lu que je me trouve sans intérêt???????????
    Aie, je ne me suis pas bien fait comprendre sans doute

    Posté par coumarine, 26 octobre 2005 à 18:01
  • yèèèèèèèèèèèèèèè
    Mouette...ma libre Mouette
    Il est libre Max...
    Je suis libre depuis mes mots sans mes maux

    Posté par coumarine, 26 octobre 2005 à 18:02
  • C'est bien pour ça qu'il est recommandé de s'aimer un peu soi même... c'est meilleur pour la cohabitation...

    Posté par ecto - Pitch, 26 octobre 2005 à 18:26
  • "se "fausser" compagnie"...est ce une bonne idée? Charlotte.

    Posté par Charlotte, 26 octobre 2005 à 18:46
  • saluuuuuuuut le Pitch-ecto....oui oui, s'aimer soi-même,ni trop ni trop peu


    Et Charlotte, justement fausser compagnie à la nana qui aurait tendance à ruminer, à tourner en rond euh...dans son caca
    Passer du MOI (l'ego) au JE (libre)
    J'y arrive par les mots
    D'autres sans doute par d'autres moyens, l'art, le dessin, la musique, la marche ou que sais-je

    Posté par coumarine, 26 octobre 2005 à 19:14
  • JE et MOI sont dans un bateau.
    JE tombe à l'eau.
    Qui est ce qui reste?
    Personne! Parce que MOI a sauté à l'eau pour sauver JE.
    En fait, tous nos MOI, tous nos JE, sont dans le même bateau, barque, galère ou pirogue des îles, dans la soute ou sur le pont.
    Maintenir le cap, rester à flots sont leurs horizons.
    Bon vent !

    Posté par Thierry, 26 octobre 2005 à 19:15
  • Bonsoir Thierry, et bienvenue
    Ben non, je suis pas tellement d'ac
    Je crois que JE et MOI ne sont pas forcément dans le même bateau
    JE vogue vers un horizon ouvert même si la mer est violente
    MOI piétine en vociférant parfois en déprimanr

    Posté par coumarine, 26 octobre 2005 à 20:19
  • moi j'aime ton JE ... et connais pas ton TOI enfin ton "MOI" qui est TOI... bon tu me suis Coum ??? ou je suis en train de ramer à force de jouer avec les Je ??

    Posté par ilescook, 26 octobre 2005 à 21:50
  • A bon ça existe les gens sans interet?
    Je l'ai cru un temps plus maintenant...

    Posté par Yria, 26 octobre 2005 à 22:26
  • Autrement

    Ce fossé : compagnie
    Peut-on se compagnonner soi-même ? Sans doute oui, puisque vous imaginez pouvoir vous défausser vis à vis de ce double spéculaire.

    Attention, Alice a voulu traverser et après... elle n'a rencontré que des choses bizarres...

    Le reflet de soi dans la glace est peut-être le plus déroutant que nous puissions voir aussi souvent. Certaines personnes évitent leur reflet de peur d 'y trouver quelqu'un qu'elles n'aiment guère voir différemement qu'elles le font de l'intérieur. A l'intérieur on ne change pas vraiment, on est comme une plante qui a prospéré et qui s'est fabriqué quelques fleurs, quelques fruits . On a pas besoin de miroir pour faire pousser un baobab il suffit de boire du jus de prunelles dans un jardin de jeunes filles en verve.

    Posté par Marie.Pool, 27 octobre 2005 à 01:09
  • ce texte est plein de vérité et d'authenticité comme toujours, comme je comprends cette lassitude du moi... j'ai toujours eu cette impression qu'on pouvait le transcender d'une manière ou d'un autre... toi par l'écriture... mais attention aux rôles aussi, à ne pas se cantonner dans un rôle...j'aime ta colère envers ton moi... elle est belle et me parle en tout cas, tout simplement. pensées.

    Posté par malisan, 27 octobre 2005 à 08:57
  • Je reviens juste un moment sur ce que vous dites, Marie.Pool (tiens! il y avait longtemps, heureuse de vous revoir ici)
    Oui le miroir est douloureux
    Parce qu'il est menteur
    celle que je vois là dans le miroir n'est pas celle que je me sesn à l'intérieur
    Parfois, je le sais, je suis une très petite fille
    Parfois au contraire, je me sens plus âgée qu'une aieule très âgée
    (euh...j'aime bcp la dernière phrase de votre comm)

    Posté par coumarine, 27 octobre 2005 à 11:05
  • Merci Malisan
    Et merci Ilescook
    Je n'ai pas bcp de temps pour le moment de venir chez vous, ou chez les autres...pardon!
    (samedi soir...nouveau spectacle...cela prend du temps!)

    Posté par coumarine, 27 octobre 2005 à 11:06
  • L'enfant-ancêtre en nous... toute une histoire à se réinventer. Je crois parfois que c'est cette créature en nous qui nous pousse à écrire et à montrer dehors, ce qui se raconte dedans...
    Je viens juste de réaliser que vous animez vous aussi des ateliers d'écriture. J'aimerais créer quelque chose d'un peu transversal , à partir d'une réflexion sur ce que sont les écritures masculines et féminines et ce qu'elles encore à métisser , non pas pour être pareilles ( il y a plein de gens qui me serinent cela, non seulement ça m'agace mais je n'y crois pas une seconde) car les dialogues entre sexes ont du mal à se départir du sexuel justement.Si on veut vraiment avancer ( et on avance) il faut plus de vigueur dans l'énoncé mais sans chercher à choquer . Une écriture vraie qui raconte ce qui est vrai en choisissant soigneusement les mots...
    Je pense à cela. J'en parle ici, parceque c'est un endroit où je sens que ça peut pousser ( un autre baobab XX - XY !).

    Posté par Marie.Pool, 27 octobre 2005 à 14:07
  • envie de créer un blog

    Bonjour à toutes et à tous. Je n'ai pas le temps aujourd'hui de vous raconter comment je suis "tombée dans la marmite du blog" mais je commence à m'y sentir bien, disons... dans la marmite des autres, car pour l'instant je patauge dans le grand lac du "j'voudrais bien faire, mais j'sais pas comment m'y prendre"... pour créer mon blog. Il y a pleins de chemins et je me demande quel est le bon ? Alors à vous tous qui avez l'air de bien vous y connaître, je me permets de vous demander un peu d'aide et de me dire quelle est la bonne ficelle à tirer pour réussir à créer un blog avec peu de moyens.Merci de vos suggestions. je viens de faire une longue lecture de vos idées et de vos commentaires et je me plais bien chez vous. A bientôt ... j'attends vos suggestions. Miline

    Posté par miline, 08 novembre 2005 à 12:00

Poster un commentaire