La Femme, l'Amour et la Musique - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

23 octobre 2005

La Femme, l'Amour et la Musique

L'ivresse de tenir un public en haleine...

Les yeux que tu vois accrochés à tes phrases, les bouches un peu entrouvertes dans l'attente des mots suivants, le corps tendu dans une attitude de gourmandise...Tu les vois qui attendent tes Petites Paroles Inutiles,  les visages vibrent au gré de tes déplacements...c'est magique!

Et toi, tu te donnes tout entière, et parfois tu joues de ton pouvoir, oh! juste ce qu'il faut...tes mots doivent se "mériter", donc tu les laisses couler, s'égrèner, parfois lentement, à pas comptés, à voix retenue et feutrée d'émotion; parfois dans des déferlements soudains qui parlent de colère, de révolte, parfois dans des silences qui se retiennent pour ne pas tout dire en même temps....c'est magique!

Voilà ce qui s'est passé pour moi hier soir dans une ville quelque part en Belgique, lors d'un concert-spectacle auquel je participais...

Mes comparses  (deux sopranes, un baryton et la pianiste), nous ont régalés de morceaux choisis de Comédies Musicales ou d'Opéra. Des voix magiques qui vous entraînent dans un univers qui fait frémir et rêver, dans le corps et le coeur.

La musique est magicienne quand elle se déroule sous vos yeux émerveillés.

Ce que j'ai vécu intensément aussi c'est la symbiose totale avec les autres artistes...on était ENSEMBLE, embarqués dans cette aventure à laquelle on croyait, mais pas si évidente que cela: mi-concert, mi-textes, les deux étroitement liés puisque j'ai écrit les textes en me basant sur les extraits musicaux.

En fait, ils me faisaient confiance, et moi aussi,  on s'appuyait les uns sur les autres, textes au service de la musique, musique au service des textes.

Une soirée "forte" pour les spectateurs comme pour nous les "acteurs", une soirée qui chantait et contait l'éternel féminin...


Commentaires

    Je suis sûre que c'était extra... nous livreras tu un de ces textes et la musique correspondante que nous goutions aussi un peu.. à cette magie là ?

    Posté par ilescook, 23 octobre 2005 à 23:38
  • j'aurais aimé goûter cela...

    Posté par malisan, 24 octobre 2005 à 14:19
  • communion en chorale

    Bonjour à tous,
    Nous sommes 3 filles et 3 garçons, d'une chorale d'un lycée parisien, assis sur les escaliers de la cathédrale St. Marc, oui!!, à Venise!La soirée s'anonce "Vénitienne".Nous nous mettons à fredonner, à nous chercher, au sein de notre répartoire.
    C'est la sortie de la fac. Les étudiants s'arrêtent et nous écoutent.50, puis 100,... puis les autres nous joignent, notre chef arrive, et c'est un cocert impromptu sur la place ST. Marc... FABULEUX!
    Bien sûr, le lendemain, les gondoiers nous invitent, les 6 d'origine. Et c'est l'enchantement sur les canaux avec les palais comme amplificateurs. Nous avons terminé en accompagnant de nos chants un enterrement sur le grand canal.
    Puissiez-vous connaître de tels moments!
    gis

    Posté par gis, 09 novembre 2005 à 16:57
  • excuses por les fautes de frappe
    gis

    Posté par gis, 09 novembre 2005 à 16:58

Poster un commentaire