Faut absolument faire bonne figure... - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

17 octobre 2005

Faut absolument faire bonne figure...

Un soir de pleine lune, il a perdu son visage. Il ne sait plus qui il est, mais alors plus du tout. C’est peut-être comique, c’est peut être tragique, après tout qui peut le dire ? Il se rend aussitôt dans un magasin spécialisé en visages de toutes sortes. Le choix est grand, il en est fort surpris : à vrai dire il n’a que l’embarras du choix. Voilà qui est proprement cornélien !

C’ est qu’il lui faut absolument faire bonne figure, la figure de quelqu’un qui inspire confiance évidemment !

Bon, voyons. Les yeux d’abord…

Des yeux retors n’inspirent pas confiance, ni des yeux qui louchent, ni des yeux fuyants. Des oreilles décollées… ? Sûrement pas ! Cela fait innocent du village…

Bien. Et maintenant, le nez !

Il lui faut un nez fin, qui flaire le danger, les combines, les complots. Parfait, un nez fin dans une figure affable, des yeux qui sourient, même s’ils font semblant…

La tête à présent. Cheveux, pas cheveux ? Un crâne dégarni… ? Oui, c’est la mode après tout…la mode de la boule à zéro.

Voilà Monsieur, je prends ce visage-là, il me conviendra je crois…

Il enfile son visage, fort satisfait de lui. Car il sait désormais qui il est ! Mais lentement le masque s’est figé, raidi, statufié, pétrifié, tout au long du jeu dérisoire de sa vie, comédie et tragédie confondues…

N.V.

masquevenise1


Commentaires

    est-ce que tu t'es inspirée d'un terrible dessin animé (ou film d'animation je ne sais plus) sur ce thème, pour écrire ton texte ?
    Parce que ceci me rappelle cela.
    Un homme va dans un magasin pour changer de tête plusieurs fois, mais c'est de pire en pire dans sa vie malgré tout.
    Ca m'avait bcp marqué.... mais je suis incapable de retrouver le titre et encore moins les auteurs.

    Posté par Alainx, 17 octobre 2005 à 21:25
  • Je complète : ben voila j'ai retrouvé : "L'Homme Sans Tête" (A Man Without a Head), de Juan Solanas (France).

    Posté par Alainx, 17 octobre 2005 à 21:30
  • Ben non, j'ai trouvé cette idée toute seule héhé.
    Me suis pas inspirée de ce dessin animé que je ne connais pas...
    Voilà!

    Posté par coumarine, 17 octobre 2005 à 22:12
  • C'est vrai que sous ce masque figé... il me fait un peu peur ce mec ! Moi je n'aime pas trop les masques... mais plutôt des visages bien vivants avec leurs défauts, leurs rides, mais aussi leur sourire, leur velouté, les petites pattes d'oie qui décèlent la vie.

    Posté par ilescook, 17 octobre 2005 à 22:24
  • Il y en a qui ont le visage rond et lisse comme une poupée de porcelaine.
    J'ai pu observer que souvent elles ont un traumatisme d'enfance bien spécifique...

    Sinon, c'est sûr, cette mode des machins crémeux et glissants que les dames (et maintenant ça commmence chez les mecs !!) se tartinent pour faire, soi-disant, disparaitre leurs rides !!! c'est vraiment d'un haut comique !!

    Les femmes qui se sont fait faire un lifting se repèrent à 20 m, c'est d'un comique, surtout quand on leur dit, "vous avez un excellent chirurgien" ! (promis je le ferai plus !!)

    Posté par Alainx, 18 octobre 2005 à 12:05
  • euh...j'ai justement un visage rond et lisse comme une poupée de porcelaine...
    Il m'semblait bien que je souffrais d'un grave traumatisme d'enfance
    Hausse court!!! c'est kiki me sauveraaaaaaaaas

    Posté par coumarine, 18 octobre 2005 à 14:17
  • Sauve qui peut ! Coum a le visage rond et lisse comme une poupée de porcelaine ! Coum se met des crèmes qui font la peau douce ! Mon Dieu quel traumatisme ! ))
    Bisous mon amie

    Posté par Pralinette, 18 octobre 2005 à 17:39
  • (je me disais, mon petit Alain, tu vas mettre dans le mille avec un tel commentaire !
    BINGO !!! )

    Posté par Alainx, 18 octobre 2005 à 20:39
  • Dans le même genre, il y a "Le nez" de Gogol. Un type perd son nez et au même moment, un fonctionnaire le retrouve dans son sandwich. S'ensuivent des aventures héroïco-comiques assez perturbantes pour le lecteur... Cela se lit vite, dans les "Nouvelles de Petersbourg" de Nicolas Gogol, nombreuses éditions de poche.

    Posté par samantdi, 18 octobre 2005 à 22:24
  • ah! merci Samantdi de me rappeller ce texte
    Je l'avais oublié...
    (qu'est-ce qu'il n'y a pas comme trucs intéressants à lire ou à relire...!)

    Posté par coumarine, 18 octobre 2005 à 23:08
  • (je me disais, ma petite Coum...
    non, rien...

    Posté par coumarine, 18 octobre 2005 à 23:18

Poster un commentaire