juillet 2005 : Tous les messages - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

24 juillet 2005

La corde secrète de l'Archer

Voici mon deuxième invité: Nathanaël Archer Je l'ai présenté il y a peu (le 16 juillet) C'est un homme sensible et tellement artiste que ça déborde de partout Il écrit...merveilleusement bien, d'ailleurs vous en jugerez par le très beau texte qu'il m'offre ici. Mais l'artiste qu'il est fait des calligraphies tibétaines Je lui avais demandé s'il voulait écrire à partir d'une de ses ses  oeuvres Ce qu'il a fait... Khag Po : la... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:16 - Commentaires [14] - Permalien [#]

23 juillet 2005

Tu penses trop disaient les adultes

Quand j'étais enfant, je pensais beaucoup, énormément, trop sans doute... C'est ce que les adultes me disaient quand j'essayais de raconter un peu tout ce qui me traversait la tête "Tu penses trop" disait ma mère quand je courais vers elle après avoir vu un insecte mort et que je lui demandais de me parler de la mort, de la sienne, de la mienne c'est quoi mourir maman dis moi j'ai besoin de savoir est-ce qu'on vit encore quand on est mort où il est bon papa ça doit faire beaucoup de monde dans la paradis et est-ce... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:38 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
22 juillet 2005

Un temps pour se taire...

Je vais partir une semaine Comme toujours dans un de mes deux endroits de silence, de retrouvailles avec moi-même Je pars en animation, mais une animation "douce": deux heures par jour, je travaille en duo avec le moine responsable de la session... Le reste du temps me sera donné: du temps dehors bien sûr dans une nature belle et grande et haute et encore authentique, du temps pour quitter le temps Du temps aussi dans l'abbaye, vaste comme le silence qui caresse les choses et les êtres et où circulent... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 12:45 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
20 juillet 2005

C'est comme ça que j'aimerais mourir

Listelle m'a passé la main pour que je raconte mes petits bonheurs... Alors voilà, je le fais volontiers, mais....euh...bon pas s'étonner hein...! J'aime...oh! comme j'aime... - le tout premier moment de l'approche amoureuse, quand le désir commence à crépiter, à se frayer son chemin dans le ventre, quand les yeux s'appellent, quand les mains s'en vont en vagabondage, quand la peau frémit,  quand le corps se tend et appelle la complétude, quand ça fulgure de partout - quand sur ton visage je vois les sillons de... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:14 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
19 juillet 2005

Warning

Valentin est un artiste que j'ai connu dans une autre vie. Il réalise des compositions en 3D Il y en a que j'aime beaucoup...celle-ci notamment que je viens de découvrir Alors comme toujours quand quelque chose me remue...j'écris, oui, c'est plus fort que moi WARNING Lui Avec sa force torride Terrible Venu des forêts du bout du monde… Lui A présent ceinturé sanglé enserré barricadé Par de hauts... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 13:19 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
18 juillet 2005

A l'envers la vie...

A l'envers en effet... Arcadia vogue bien souvent à contre courant des idées toutes faites qu'elle décompose, des idées reçues qu'elle ne reçoit pas. Voici la photo que je lui avais soumise: Je lui ai aussi donné deux phrases: "Ce jour-là, j'ai perdu la mémoire" "Cela devait bien arriver un jour, dit-elle en souriant" Merci Arcadia pour ce texte qui me parle fort... et bienvenue chez moi... ANDRE Il est parti un beau matin. Mains dans les poches, l'air de rien. Parti...faire trois petits... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:22 - Commentaires [21] - Permalien [#]

17 juillet 2005

Un(e) invité(e) chaque semaine

Il y a dans mes liens, et dans d'autres endroits plus secrets du Net, des gens que j'apprécie, dont l'écriture me fait vibrer, qui me parlent, me font rêver, réfléchir, ou parfois même franchement rire Ce sont des gens qui écrivent vrai, qui écrivent juste, qui touchent le quotidien, le caressent ou le cognent... Alors voilà... J'ai eu une idée, une très bonne idée... Chaque semaine, j'inviterai quelqu'un à écrire à partir d'une photo que je lui proposerai avec éventuellement une phrase courte qui sera l'incipit, la finale,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 juillet 2005

Etre présent...

Etre présent Etre présent à soi-même, aux choses, aux êtres, au monde... Pour être présent, vraiment présent, il faut l'être volontairement Pas par hasard Un moment de présence vraie, authentique est un moment que j'accepte, que je confirme, que je ne néglige pas ou plus, auquel je n'échappe ni ne tourne le dos J'aime vivre intensément chaque moment , du moins le plus possible Cela me prend de l'énergie, oui, mais je  reçois aussi une énergie puissante L'énergie de l'eau, de la terre, du feu, de l'air ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 juillet 2005

Le pantalon de Paul

A lire...si on veut bien Ma petite participation à la consigne de cette semaine de Coïtus Impromptus Me suis bien amusée en l'écrivant Peinture de Pierre Farel
Posté par Coumarine à 18:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 juillet 2005

Ne reste pas là à ne rien faire...

Je déchiffrais avec attention le labyrinthe prudent de l'unique fil vert perdu dans un tapis de laine rouge Je dansais avec les feuilles légères au gré du vent, au gré du temps Je caracolais avec le papillon blanc entré par mégarde dans la classe alourdie de soleil, alourdie de sommeil Je méditais sur la beauté qui surgit de la grisaille en surprenant la naissance rouge d'un coquelicot entre deux pierres monotones Je dessinais à l'infini dans les marges d'un cahier trop sage des dessins qui prenaient des mesures de... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 14:40 - - Commentaires [5] - Permalien [#]