janvier 2005 : Tous les messages - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

28 janvier 2005

à fond la caisse

Je viens de terminer un truc qui m'a demandé un effort soutenu de concentration. J'ai mis un CD: ballades africaines...A FOND LA CAISSE Je plane...partie dans l'insoutenable légèreté de l'être Les voix prenantes, les instruments qui me harcèlent, vocifèrent, me labourent... Ne me cherchez pas...je suis AILLEURS Coumarine
Posté par Coumarine à 18:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 janvier 2005

Je marche sur la pointe des pieds

Je me surprends aujourd'hui à marcher sur la pointe des pieds. Comme quand on entre dans un lieu qui demande le silence, le respect, surtout pas parler tout haut, surtout pas rire, certainement pas parler fort. Me tenir coite et tranquille, ne pas me faire remarquer...tant de gens tant d'horreurs...j'en ai la nausée... Sincèrement je ne me suis pas sentie bien aujourd'hui: j'ai fait mon boulot, animé mes trucs, comme d'habitude...mais le coeur n'y était pas Parce que j'ai peur...peur pour l'humanité dont je suis: tant de pire pour... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 20:28 - Commentaires [6] - Permalien [#]
26 janvier 2005

Le temps de vivre

LE TEMPS DE VIVREIl a dévalé la colline Ses pieds faisaient rouler des pierres Là-haut entre les quatre murs La sirène chantait sans joie Il respirait l'odeur des arbres Avec son corps comme une forge La lumière l'accompagnait Et lui faisait danser son ombre Pourvu qu'ils me laissent le temps Il sautait à travers les herbes Il a cueilli deux feuilles jaunes Gorgées de sève et de soleil Les canons d'acier bleu crachaient Des courtes flammes de feu sec Pourvu qu'ils me laissent le temps Il est arrivé près de l'eau Il y a plongé son... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:15 - Commentaires [6] - Permalien [#]
23 janvier 2005

Allo Maman bobo

Une de mes filles perd son boulot. Bien sûr, elle remplaçait une personne en congé de maternité. Bien sûr elle savait il y a 10 mois,  que c'était un contrat à durée déterminée. N'empêche, c'est dur pour un jeune qui en veut, qui s'investit à fond dans son travail, et qui doit le quitter. Parce que  évidemment, faut retrouver autre chose et euh...ce n'est pas facile, hein! Vraiment pas facile hein...! Disons le carrément, c'est TRES difficile... Alors, c'est "allo Maman bobo", et j'écoute, j'accueille, je lui permets de... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:10 - Commentaires [5] - Permalien [#]
20 janvier 2005

Un chaos de bonheur infini

Il se tient sur le seuil de l'audaceen désirs de caresses et de mots inéditspeut-être même interdits. C'est la danse sacrée des motset des doigts magiciensqui fulgurent sur la peau Et lentement monte et se concentre en ondes gémissantesun chaos de bonheur infini j'en suis à pleurer de vertigeà lui réclamer de mes doigts qui le griffentla délivrance explosive de l'orage Soudain c'est le choc, répercuté à l'infiniqui nous laisse tous les deuxpantelants et brisés...   Coumarine
Posté par Coumarine à 23:38 - Commentaires [5] - Permalien [#]
20 janvier 2005

Parce que...

Parce qu' il est difficile de savoir qui a tort qui a raison Parce que il y a des grandes gueules qui ont toujours raison, même quand ils ont tort Parce qu'il y a de petites gueules qui n'en pensent pas moins et que cela se voit Parce qu'il y a des moyennes gueules qui n'ont pas d'opinions et empruntent celle des autres, surtout celle des  plus extrémistes Parce que la vérité est toujours multiple et que si tu écoutes monsieur Noir, tu as tendance à penser noir pasqu'il parle bien, et intelligent et que c'est sûrement vrai ce... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 13:53 - Commentaires [3] - Permalien [#]

19 janvier 2005

Le pire et le meilleur

Je suis une enfant de l'après guerre...cela n'a l'air de rien dit comme ça, mais je sais que cela pèse fort dans mon héritage génétique. Mes parents ont vécu l'occupation allemande, les bombardements, les actes de résistance, les tickets de rationnements, la faim, le marché noir, l'angoisse des couvre feux, la vie au ralenti dans l'angoisse perpétuelle. Et en même temps tenter de vivre une vie "normale" de couple, de famille. J'ai beaucoup de choses à leur reprocher...mais là, je leur dit CHAPEAU. Et en même temps, je réalise que... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
16 janvier 2005

Petit bilan

Ce soir, un peu de vague à l'âme Suis allée me promener au hasard des blogs Il y a des blogs ouverts sur un coup de tête, ou plutôt sur un coup d'égo: et mwa et mwa et mwa, et des photos de twa, et de twa et de twa... Super intéressant!!! (surtout quand c'est écrit dans une écriture texto (c'est comme ça qu'on dit???), qu'on ne comprend pas la moitié, qu'il faut lire tout haut pour réaliser que c'est bien du français et que cela veut dire quelque chose... Je n'aime pas du tout ces écritures impulsives, ou rapides, je n'aime pas... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 19:18 - Commentaires [4] - Permalien [#]
15 janvier 2005

Il ne faut pas oublier...

Soixante ans que l'odeur inhumaine s'est tue...Là-bas, semée par l'absence et l'oubli, l'herbe a poussé sur les chemins ordinaires.Mille pensées de souffrances, fantômes dérisoires, flottent toujours sur les baraques grises.Il ne faut pas oublier...   Coumarine
Posté par Coumarine à 22:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 janvier 2005

Deux ou trois graines de tournesols

L’odeur des ciels d’été s’est figée dans les grisailles ordinaires des jours sans soleil.L’odeur des ciels d’été est venue mourir dans des pensées sombres de brouillard et de pluie.Cela fait des jours et des nuits–surtout des nuits- que la lumière se tait comme un enfant boudeur.Trop de jours, trop de nuits…Alors voilàJe sèmerai sur les trottoirs monotonesdeux ou trois graines de tournesols.Juste pour voir naître des souriresen attendant le prochain printemps… Coumarine
Posté par Coumarine à 12:40 - Commentaires [5] - Permalien [#]