Finalement...on est SEUL(E) - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

10 octobre 2004

Finalement...on est SEUL(E)

Je suis toujours sidérée quand j'entends autour de moi (films, radio, livres, personnes) parler du grand amour, de l'âme soeur...

Bon allez, je vais pas parler dans le général, m'en vais parler de moi...

J'ai un mari...depuis pas mal d'années déjà. On est toujours ensemble...ce qui en soi, n'est pas si mal quand même...

Aujourd'hui, en groupe, on va marcher. Croyez-vous qu'un seul instant on a marché côte à côte?

Non, on était en groupe, donc il papotait avec l'un puis avec l'autre

dans la voiture, à deux, il a ronflé..oui, le pauvre, il est fatigué, il a bôoooocoup de travail, donc il a dormi...super pour parler!!!

Bilan: rien au point de vue relationnel entre nous

Faut dire que nos vies professionnelles sont ainsi faites que nous passons peu de temps ensemble. Quand on se retrouve, c'est pour échanger les nouvelles urgentes, nos tracasseries réciproques, parfois nos bonnes choses. Mais beaucoup trop peu pour nourrir une relation.

J'ai toujours souffert de ce manque de temps qu'il accorde à notre relation, tout en étant très "gentil"

A présent, parce mes activités se sont multipliées et me passionnent, j'en ai pris mon parti.

Aux yeux du monde, on est un bon couple

Moi je sais que c'est vraiment pas ça...on partage finalement peu de choses

Même faire l'amour, il est trop fatigué pour y passer le temps qu'il faudrait...ça se raréfie pas mal, trop!

Par ailleurs j'ai des amis, femmes et hommes

Avec chacun je peux passer de bons moments de proximité, d'amitié...puis on se quitte et chacun va son chemin

Aucun de mes amis ou amies n'est une "âme-soeur" puisque chacun a sa propre vie, et "oublie" notre relation dès lors qu'on s'est quittés. Moi de même...

Je veux dire qu'on est finalement SEUL...voilà c'est aussi simple que ça

Ceux qui me sont les plus "proches" mari, enfants, ne savent pas la moitié du quart de la moitié du tiers de qui je suis

Sont loin de se douter de qui je suis réellement, de ma fougue, mes révoltes, mes violences, mes enthousiasmes, mes audaces

Croient tous que je suis une petite femme bien sage, bien rangée, bien convenable...

C'est dingue ça quand même

Alors ça me fait bien rire quand j'entends parler de transparence, de confiance, de tout se dire, d'être vraie...

Ce n'est pas que je mente délibérément...mais je tais ce que je suis réellement

Je vis une double, triple, quadruple vie et même plus, selon les personnes avec lesquelles je suis

Oui, ça ce n'est sûrement pas compréhensible...fait rien, je me comprends

A plus tard

Coumarine

 


Commentaires

    Finalement qu'est-ce donc qu'être "intimes"....

    Posté par Alainx, 11 octobre 2004 à 14:40
  • Etre intimes...c'est euh...être intimes...tu ne crois pas????
    ))

    Posté par Coumarine, 11 octobre 2004 à 19:03
  • oui.... !
    On peut répondre comme ça .... !

    Ce que tu soulignes c'est que l'intimité c'est fondamentalement un partage de "coeur à coeur". Il est vrai que parfois il se raréfie...

    On peut être proche de corps, y compris sexuellement, sans pour autant "être intimes".

    Cela dit il est des humains qui n'ont pas "les mots" de cette intimité du coeur. Cela m'a toujours frappé dans mon métier...

    Posté par Alainx, 11 octobre 2004 à 20:20
  • C'est à mon tour d'être scotchée par ce que je lis
    Je crois qu'on se ressemble pas mal mentalement, avant je vivais moi aussi une vie différente en fonction de la personne que j'avais en face de moi, d'abord par protection, ensuite par habitude et facilité.
    Et puis j'ai crée mon blog et j'ai commencé à ne mettre que la vérité, que ce qui fait que je suis moi et ça fait tellement de bien, une vraie bouffée d'oxygène, que je suis comme ça dans la vie aussi depuis quelques temps.
    Et surtout j'ai rencontré un homme formidable, à qui je dis tout, en qui j'ai totalement confiance et que j'aime plus que tout, etc... Comme quoi ça existe

    Posté par Alina, 18 octobre 2004 à 17:44
  • Je te comprends

    "Ceux qui me sont les plus "proches" mari, enfants, ne savent pas la moitié du quart de la moitié du tiers de qui je suis

    Sont loin de se douter de qui je suis réellement, de ma fougue, mes révoltes, mes violences, mes enthousiasmes, mes audaces

    Croient tous que je suis une petite femme bien sage, bien rangée, bien convenable...

    C'est dingue ça quand même"
    ______

    Je vis la même chose... sauf qu'après une année où il s'est éloigné de moi et que je me suis éloignée de lui.. mon mari, dans un sursaut de désespoir et de jalousie aigue, a pris conscience que pour être deux il faut faire des efforts...

    Posté par Annick, 07 mai 2008 à 13:28
  • Je ne regrette vraiment pas de m'être mise "au travail" de ce pain sur la planche: te lire depuis le début...
    En fait, je te reçois 5/5 partout. Ici, j'aimerais ajouter que, lorsque je sens qu'on se perd de vue avec mon mari, je deviens une véritable furie, sorcière, tortionnaire: ce qui est à peu près le cas 1 à 2X par mois (pas pour l'amour physique mais pour la véritable présence à l'autre qui fait que le désir physique pourra alors exister). Enfin, je me comprends: presque un combat!

    Posté par Christiane, 13 juillet 2011 à 14:17
  • Gentil...

    Je hais ce mot... ce mot que ma mère emploie souvent pour qualifier les gens dont elle parle "il est gentil" "elle est gentille"... chez elle il veut tout et rien dire... en réalité il signifie surtout "je prends pas le temps de vraiment découvrir les gens, alors je dis qu'ils sont gentils comme ça je prends pas le risque de me tromper quand je parle d'eux..."
    Elle est gentille ma mère...

    Mais il peut aussi être choisi avec précision pour qualifier qqn comme tu le fais dans ton post, et là, il signifie beaucoup, beaucoup...

    Je viens de découvrir ton blog et je suis comme "aspirée" par ton univers...

    Posté par Le Chat, 04 juin 2007 à 18:33
  • C'est difficile à accepter, n'est-ce pas ? Je crois qu'il me faudra encore des années...

    Posté par telle, 01 août 2005 à 10:26

Poster un commentaire